biothermica

Our Energy for a Cleaner Environment

Entete page

.

Nejapa - Projet Biogaz

Les principales étapes reliées à la vente des crédits furent les suivantes:

  • Juin 2006 : Garantie de la Multilateral Investment Guarantee Agency
  • Décembre 2006 : Signature d’un contrat d’achat de réductions d’émissions avec le gouvernement du Luxembourg
  • Janvier 2007 : Certification par l’entité opérationnelle désignée
  • Mars 2007 : Première livraison des crédits

Garantie de la Multilateral Investment Guarantee Agency (MIGA)

La MIGA est une des branches de la Banque Mondiale dédiée au secteur privé et dont la mission est de promouvoir les investissements étrangers directs dans les pays en voie de développement afin de soutenir le développement économique, réduire la pauvreté et améliorer la qualité de vie des personnes.

La MIGA a confirmé un soutien de $2 millions à Biothermica Énergie, assurant un remboursement de la compagnie en cas d’événement politique mettant fin aux opérations: expropriation, déclenchement d’une guerre, terrorisme, rupture de contrat… À travers cet accord, la Banque mondiale soutient pour la toute première fois un projet à l’origine de crédits de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En éliminant du projet les risques non commerciaux, l’assurance de la MIGA a permis à Biothermica Énergie d’obtenir des meilleures conditions de financement tout en lui fournissant le niveau de confiance nécessaire pour l’investissement de ses capitaux propres dans un pays comportant des risques politiques.

Vente de crédits au gouvernement du Luxembourg

Dans le cadre du projet Nejapa, Biothermica et le gouvernement du Luxembourg ont signé au mois de décembre 2006 un contrat d’achat de réductions d’émissions (Emission Reduction Purchase Agreement). Dans le cadre de ce contrat, les deux parties se sont entendues sur les modalités d’achat par le Luxembourg d’une partie des crédits de réduction des émissions générés par le projet.

Le 6 février 2007, Biothermica annonçait la vente au gouvernement du Luxembourg de 325 000 crédits de réductions d’émissions. Cet échange démontre l'effet de levier que peut avoir le marché du carbone en permettant à l’Amérique Latine de tirer profit de technologies de pointe en valorisation énergétique développées au Canada et ultimement engendrer un bénéfice environnemental global.

© Biothermica 2016